Programmes pilotes - Sécurité des patients Suisse

progress ! La sécurité de la médication en EMS

Sécurité des patients Suisse cible avec ce quatrième programme pilote national la sécurité de la médication dans les établissements médicaux sociaux (EMS). Le thème central du programme est la réduction de la polypharmacie ainsi que l’usage plus sûr de médicaments potentiellement inappropriés chez les personnes âgées. Dans ce contexte, les étapes suivantes du processus de médication revêtent un rôle central :
  • Prescription des médicaments (qualité de la prescription)
  • Suivi des symptômes, des effets indésirables et des valeurs de laboratoire et prise de mesures si nécessaire (interruption par exemple)
  • Révision de la liste des médicaments actuelle
Le programme s’adresse aux professionnels de la santé qui travaillent dans les EMS ou s’occupent des résidents : personnel de soins et de prise en charge, médecins, pharmaciennes et pharmaciens, directions d’établissements et responsables de la qualité et de la gestion des risques. L’implication active des personnes concernées dans leur processus de médication constitue l’un des piliers du programme. C’est la raison pour laquelle ces personnes constituent un autre groupe cible important.

Facts and Figures

  • En Suisse, les trois quarts environ des personnes vivant dans des EMS prennent régulièrement des médicaments ; en moyenne, elles prennent sept médicaments ou produits thérapeutiques par jour (2).
  • Près d’un cinquième des personnes âgées vivant à leur domicile en Suisse reçoivent un médicament potentiellement inapproprié (3). Dans les institutions de soins et pour personnes âgées, le risque de se voir prescrire un médicament potentiellement inapproprié est encore plus élevé. Les données agrégées pour l’Europe montrent que jusqu’à 50 % des résidentes et résidents se voient délivrer un médicament potentiellement inapproprié (4).
  • Plus grand est le nombre de médicaments prescrits pour une personne, plus grande est la probabilité d’une prescription de médicaments potentiellement inappropriés. La polypharmacie s’accompagne en outre d’un risque accru d’événements indésirables médicamenteux et d’hospitalisations (4-6).
Informations complémentaires : le document général élaboré dans le cadre des travaux préliminaires en vue du programme contient des informations sur la problématique et décrit les ébauches de solution qui existent. (document en allemand)

Explication des termes

  • Polypharmacie : la polypharmacie indique la prescription à un même résident/patient et la prise par ce dernier de plusieurs médicaments. La polypharmacie augmente souvent avec l'âge ainsi que le risque de polymorbidité qui l'accompagne. La polypharmacie peut notamment avoir pour conséquence les effets secondaires des différents médicaments et des interactions entre plusieurs médicaments.
  • Médicaments potentiellement inappropriés chez les personnes âgées : chez les personnes âgées, le risque d'événements médicamenteux indésirables augmente pour certains médicaments. Ce phénomène peut être dû à l'effet pharmacologique et/ou aux effets secondaires. Les symptômes de l'effet pharmacologique peuvent être variés, et se manifester par exemple par des troubles cognitifs, des nausées ou des vertiges. À ceci s'ajoute le fait que les symptômes des effets secondaires sont parfois difficiles à distinguer des symptômes d'une maladie existante ou d'une nouvelle maladie. Dans le cas des médicaments potentiellement inappropriés, les effets secondaires peuvent être supérieurs au bénéfice clinique escompté, au point que certains médicaments doivent être interrompus ou remplacés par d'autres ou encore que leur posologie doit être modifiée.

Références

(1) Office fédéral de la statistique. Statistik der sozialmedizinischen Institutionen 2015 - Provisorische Standardtabellen. Neuchâtel: Office fédéral de la statistique; 2016.
(2) Office fédéral de la statistique. Santé des personnes âgées vivant en établissement médico-social (2008/09). Neuchâtel: Office fédéral de la statistique; 2012.
(3) Blozik E, Rapold RF, von Overbeck JF, Reich O. Polypharmacy and potentially inappropriate medication in the adult, community-dwelling population in Switzerland. Drugs Aging 2013;30(7):561-8.
(4) Morin L, Laroche M-L, Texier G, Johnell K. Prevalence of Potentially Inappropriate Medication Use in Older Adults Living in Nursing Homes: A Systematic Review. J Am Med Dir Assoc 2016;17(9):862-9.
(5) Gurwitz JH, Field TS, Judge J, Rochon P, Harrold LR, Cadoret C, et al. The incidence of adverse drug events in two large academic long-term care facilities. The American Journal of Medicine 2005 Mar;118(3):251-8.
(6) Leendertse AJ, Egberts ACG, Stoker LJ, van den Bemt PMLA, for the HARM Study Group. Frequency of and Risk Factors for Preventable Medication-Related Hospital Admissions in the Netherlands. Arch Intern Med 2008 Sep 22;168(17):1890-6.
 
Semaine d'action
Sécurité des patients
2017





 
Contact

Andrea Niederhauser, MPH
Co-responsable progress!
La sécurité de la médication en EMS
Tél. +41 (0)43 244 14 96
E-mail



 
Contact

Dr med.Liat Fishman
Co-responsable progress!
La sécurité de la médication en EMS
Tél. +41 (0)43 244 14 92
E-mail